Parce que chaque histoire reste une aventure, parce que chaque aventure mérite de devenir une histoire à conter et à raconter, La Chose écrite vous apporte aisance rédactionnelle et art du story-telling pour composer, grâce à la musique des mots et à la force de leurs sens, un récit de vie ou une chronique entrepreneuriale personnalisée.

Premier livre

Plume-Patte

Ce roman raconte une séquence de la vie de Plume-Patte, personnage picaresque et véritable sorcier de la mécanique. Entre cambouis et vin rouge, entre huile de moteur et saucisson, il est escorté dans cette histoire masculine par une galerie de petites gens qui fricote et combine aux limites de l’honnêteté.

Découvrir

Dernières publications

Qui suis-je

Philippe
Villard

Journaliste de profession, amoureux de la chose écrite, poursuivant mes propres travaux littéraires, j’ai décidé à travers ce site, de proposer une plume chevronnée à tous ceux qui désirent raconter une histoire -celle de leur vie ou celle de leur entreprise-, à tous ceux qui se débattent avec un texte sans parvenir à ordonner leur propos, à articuler leur narration, à enrichir leur expression.

En savoir plus

Témoignages

Je termine mes vacances qui m’ont permis de redécouvrir la France de deux manières. Par mes propres pérégrinations en voiture et en dégustant Plume-Patte, sa vie, ses tripes, un peu dans la peau d’un Hubert-Gaëtan Favre-Murisier. J’ai beaucoup ri et retrouvé aussi de ces personnages de la vallée de Tavannes où j’ai grandi entre motos, bagnoles et décolleteuses. Bravo pour ce beau roman.

Marc-Henri

«Plume-Patte» est un vrai délice où le monde ouvrier est élevé sur un piédestal. La mécanique, les bielles et les carburateurs se mutent en œuvres d’art sous la plume de Phillipe Villard.  Et le ronronnement d’un moteur s’apparente à un moment d’extase. Entre la DS et la WW il ne manque que le J7!  On y sent une nostalgie du peuple d’en bas, des édentés, comme disait l’autre, des années Giscard et Mitterrand. En suivant Plume-Patte et ses histoires, c’est tout un monde, un peu désuet, qui émerge de nos mémoires.  Le verbe est vif et frais, c’est un roman qui fait du bien.

Fabien K.

C’est d’abord un très beau sujet, un livre profond, écrit d’une plume alerte, d’une écriture ciselée, fouillée, sensible, poétique, superbement aboutie. C’est un livre qui fait du bien, ancré dans une époque un peu lointaine mais non révolue, une cartographie sociale où seul l’habit a changé, de marcel à gilet, on a tous des Plume-Patte dans notre entourage.

Eliane L.-P.

J’ai eu le plaisir d’être le patron de Philippe Villard durant une vingtaine d’années et de le découvrir sous ses différentes facettes: journaliste spécialisé dans l’industrie du décolletage, animateur d’une rédaction régionale dans la vallée de l’Arve, reporter, puis redacteur-en-chef au quotidien La Cote ; directeur-redacteur-en-chef du Journal de Cossonay, etc. Je découvre son talent d’écrivain dans un esprit picaresque. Et de plus c’est un homme généreux, cultivé courageux ayant surmonté bien des soucis en particulier de santé. Bravo Philippe.

Jacques Richard

«C’est un livre qu’il faut lire lentement. Très lentement pour mieux savourer son phrasé, le travail de l’écriture, le choix des mots et le talent de l’auteur qui sait toujours trouver le ton juste. Une source d’inspiration énorme à garder précieusement dans sa bibliothèque.»

R.E.

Malgré un début un peu timide, on y est très vite et c’est prenant. Quel brio! Quels personnages attachants! De ces gueules obscures et de ces fraternités masculines d’un temps révolu. C’est curieux, mais ça me rappelle certains romans de Pasolini, dans le Frioul ou les banlieues de Rome. Et puis ce nom de Plume-Patte est une jolie trouvaille.

Jean-Luc Hennig

Philippe est un homme dont l’authenticité fait tache et par qui mon premier article de presse a vu le jour, c’était dans «L’Express», un honneur!

Avec «Plume-Patte», Philippe a mis son excellence intemporelle au service des mots qu’il broie, mixe, malaxe et nous sert à contre-courant de notre temps, celui qui file. Et comme nous le rappelle «Plume-Patte», c’est d’abord un écrit en hommage aux gens de peu qui se rapproche d’un régal sur les montagnes russes de son imagination.

Olivier Racine

Merci pour ce livre d’images tellement authentique qui nous rappelle nos racines. Le style d’une précision raffinée et drôle m’a beaucoup plu et j’ai bien rigolé.
Je voyais Plume-Patte avec un physique à la Coluche et ses potes en Pieds Nickelés. Et Brassens est le meilleur choix pour  accompagner ce récit témoignage. Bravo!

Christiane C.

Je me suis régalée en lisant «Plume-Patte» et en découvrant son univers. Les larmes et les sourires n’étaient jamais bien loin. Merci mille fois pour ces émotions et bravo pour cette plume si colorée.

Patricia

Avec «Plume-Patte», j’ai passé un moment exceptionnel!

Merci mille fois pour ces merveilles de descriptions savoureuses, pour tant de personnages gouailleurs, sympathiques, aux allures décrites avec une précision exquise.
J’ai pris un immense plaisir en appréciant ces détails discrets qui on tellement d’importance dans ces vies de peu. Ce sont des choses que j’ai vécues grâce à mon père qui venait de ce milieu simple et qui avait passé son enfance dans des baraquements  faits de demi-briques, de bois et de tôles ondulées! J’ai appris de ces moments et je vis avec cela au fond de moi tous les jours.

Que de souvenirs me reviennent ainsi. Merci pour cela.

José L.

J’ai lu «Plume-Patte» avec un grand plaisir ! Les personnages sont truculents, sympathiques et j’ai fort apprécié vos descriptions, vos analyses et tout le déroulement du bouquin.

C.A.-M.

Merci Philippe pour ta prose avec «Plume-Patte». Sache que ton texte m’a donné chaud au cœur. Que du bonheur!

Pierre C.

J’ai eu le plaisir de collaborer avec Philippe Villard, sur un texte visant a présenter mon nouveau livre en vue d’une publication. J’ai particulièrement apprécié la diligence et la conscience professionnelle avec laquelle il a mené mon projet. Il a également fait preuve, en plus de ses compétences, d’une excellente capacité de réaction en s’adaptant rapidement à ce que je demandais. Je tiens pour cela à lui exprimer ma sincère gratitude. Je sais dès lors que je peux faire appel à sa collaboration en toute confiance, en ayant l’assurance d’un travail de qualité, dans le respect des délais impartis.

Je réitère donc tous mes remerciements et mes félicitations pour sa contribution.

Voir https://www.tombstonestudio.com

Carole Alkabes est photographe et auteur de « Martyrs, Les reliques oubliées », éditions Favre
Voir aussi: https://www.tdg.ch/culture/photographe-dialogue-martyrs/story/22983469

Carole Alkabes

Merci Philippe pour la réalisation des textes demandés dans l’urgence, le résultat me convenais parfaitement et livré dans les délais !

L. Marcel